…Il., UNE VUE INÉDITE DU PAVILLON DE LA FRANCE Pour la première fois, ce pavillon qui couvre 12.000 mètres carrés, conçu par l’architecte Guillaume Gillet assisté de René Sarger, ingénieur conseil, a été photographié d’un hélicoptère ; déjà apparaît l’immense charpente métallique qui lui donnera la forme d’un cristal. Toute la toiture, soutenue par les lourdes fermes métalliques visibles sur ce cliché, reposera en porte à faux sur une pyramide de ciment de quelques mètres carrés. L’équilibre sera assuré par une flèche inclinée qui n’est pas encore montée. Notons que toutes les pièces de cet étrange jeu de construction, sorties des forges de la maison Eiffel, sont amenées de Paris par la route. … ET LE VOYAGE SE TERMINE A L’HÉLIPORT DE BRUXELLES A quelques mètres du bâtiment de la gare, l’hélicoptère s’est posé sans une secousse ; et le chef du centre, très simple-ment, a ouvert les portières du wagon aérien. L’appareil, un Sikorsky, transporte douze personnes réparties dans deux compartiments disposés comme ceux d’un train sans couloir. La cabine supérieure est occupée par le pilote. Des flotteurs fixés aux roues sont gonflés en vol, dans le cas où une panne au-dessus de Paris forcerait l’hélicoptère â se poser sur la Seine, seul espace dégagé. La vitesse de croisière est de 172 kmh : de Paris à Bruxelles, le gain de temps sur l’avion — parcours en car compris — est de trois quarts d’heure. e Reportage photographique Pierre Jahan.