André Elly a été initié aux :co’neccrMincla’eleer.eerg une jornée de travail, il livre deprei aches années la mana partie acharnée avec sa femme. dentaux et chinois Les élèves qui préparent le e diplôme supérieur a des échecs sont devenus si nombreux que des succursales ont été ouvertes dans presque toutes les grandes villes. Déjà des champions ont surgi. Lors des dernières Olympiades, les représentants de la Mongolie exté-rieure écrasaient l’équipe de France. Nul doute que les Orientaux ne disputent d’ici quelques années l’hégémonie mondiale à la Russie et retrouvent ainsi tout leur pouvoir sur un jeu qu’ils ont contribué à créer, un jeu qui s’est perfectionne hors d’eux pendant plus de deux mille ans. Les échecs ont leur évolution particulière en marge des grands courants historiques. Les voluptés de l’amateur. Einstein se servait des échecs pour démontrer la quatrième dimension. En prévoyant danse s combinaisons une situation future, le joueur fait prévaloir en quelque sorte la relativité du temps. Toute partie se joue vraiment en marge de l’échiquier, dans un champ imaginaire où les hypothèses s’échafaudent. a Quel joli sacrifice ! a entend-on soudain. Nous comprenons seulement alors la beauté de la combinaison prévue longtemps d’avance. Mais quel n’aurait pas été notre émerveillement si l’étude approfondie de la partie nous avait dévoilé le monde magique des combinaisons qui n’ont pas eu lieu parce qu’elles ont été prévues et déjouées… sans avoir été jouées. Chaque partie n’apparaît plus alors comme le cheminement d’une seule idée ; c’est toute une escorte bourdonnante d’idées qui l’accompa-gne, qui ramifie sa trajectoire visible et qui multiplie lês émotions en leur conférant une ampleur et une somptuosité insoupçonnées du pro-fane. La même différence sépare en musique une simple mélodie d’une fugue à plusieurs voix. JEAN-EDERN HALLIER. Reportage photographique Jarre jahan. (Eqc amena, appartenant à le collation 1. Maracay.) tif ‘Int,’ tlf 00i • • • 444’1 al • • • • • • ▪ • MI,. ••.-.;.F. •.__ n+111 NI ••Lu 4111.41 • M • e • • Mat • • • I. • • •r• • • •m 111.1• • bloll • •n■mune oue Niue ■ ■ tI•11 • ■ 7, • ■ fl …mi matin palan [i■■n ■■•n • MORD 1111•11•••• 31 30 2;