L’ART ET LES ARTISTES BULLETIN DES EXPOSITIONS PARIS Galerie Georges Petit, S, rue de St e. — Exposition de Eceuvre d’Ingres, du Irr avril au 5 mai. Exposition des Travaux de la Femme au Pavillon de Marsan, du 1…avril au 1, mai 1911. (OEuvres d’exé-cution moderne.) S’adresser l’Union centrale. Salon des Artistes décorateurs, du 23 février au 26 mars 1951, au Pavillon de Marsan. Salon d’Art religieux. Pour renseignements, s’adresser à M. G. Renault, 7, rue Laffitte. Galerie Brannson, q, Me Laffitte : Peintures et eaux-fortes de Ph. Zilcken. DÉPARTEMENTS ALGER. — Treizième Exposition des Artistes algériens et orientalistes, jusqu’au. 28 février 1911. CANNES. — Exposition annuelle de l’Association des Beaux-Arts, 1 l’Hôtel de ville, du Ir au 31 mars 1911. EPINAL. — Société Vosgienne d’Art, en juillet 1911. Expo-sition de beaux-ans, peintures, sculptures, arts déco-ratifs et arts appliqués à l’industrie. LYON. — Exposition annuelle de la Société Lyonnaise, le 9 février 1911. MONTE-CARLO, principauté de Monaco. — Exposition inter-nationale des Beaux-Arts, en 1911, au Palais des Beaux-Arts, jusqu’en avril. MONTPELLIER. — Vingt-troisième Exposition de la Société. Artistique de l’Hérault, le 13 mars 1911. Pour tous renseignements, s’adresser :à M. Germain Guibal, secré-taire-général de la Société, 7, rue Rondelet, Montpellier. Rounrox. — Exposition internationale en juin 1911. Con-cours des Aria de la Femme. S’adresser au commissaire général de l’Exposition à Roubaix. Roc.. — Exposition des Artistes rouennais, jusqu’au 5 mars 1911. TOULON. — Septième Exposition de la Société des Amisdes. Arts eu mars 1911. Pour tous renseignements, s’adresser à M. Gabriel Drageon, 6, rue Picot, à Toulon. ÉTRANGER 15122m. — Exposition internationale des Beaux-Arts, de mars à novembre 1911. TANG.. — Exposition du Stade Marocain. Les artistes fran-dis sont invités à écrire à M. A. Savine, 2, rue Chapu, Paris. Bibliographie LIVRES D’ART L’Artappliqué à l’Industrie, par à n -ROQUELET, artiste lithographe H. C., inspecteur régional de l’Enseigne-ment technique. 1 vol. in-I6 de 4.3 pages, avec zoo figures dans le texte. Broché, 3 fr. 30. (Garnier frères, éditeurs, 6, rue des Saints-Pères.) La librairie Garnier mères publie, sous le titre L’Art «ré-pliqué ci l’Industrie, un nouveau volume d’un réel intérét pratique, dont l’auteur, M. A. Broqueler, e fait preuve, en ‘écrivant, de connaissances étendues sur les différentes branches de l’art appliqué. La première partie de cet ouvrage s’adresse spécialement à tous ceux qui veulent se livrer aux Arts décoratifs, si en vogue aujourd’hui; l’auteur nous initie, en effet, aux nou-veaux procédés employés au travail de l’étain, de l’argent et du cuivre repoussés et ciselés, à l’ornementation par la pyrogravure d’une foule d’objets en bois, ivoire, étoffes, cuir; l’art du velours frappé, 1 celui de la corne, de la marqueterie, du placage et de la mosaïque. Des dessins fort intéressants, pouvant servir de modèles aux amateurs, complètent d’une manière remarquable cha-cun de ces chapitres. Dans la deuxième partie, après avoir retracé d’une façon brillante l’histoire de la bijouterie, l’auteur nous décrit tous les procédés utilisés pour la composition et la technique du bijou, la ciselure et l’émaillage ; il étudie longuement le diamant, les pierres précieuses et la sertissure. Cette partie du volume est illustrée par de superbes reproductions de bijoux de différents styles, et constitue un rffirdc ffir qui contribuera pour une bonne part à compléter . mon pratique des jeun, r vitiers. tirande-Bretagne et Irlande. par SIR W AUER Ce petit volume, qui comprend l’histoire générale de l’Art en Grande-Bretagne et en Irlande, est, après l’Apelle dont le succés fut si grand, le deuxième de l’instructive et intéressante série Are nota. C’est dans un format des plus réduits, mais néanmoins sous une forte et très lumineuse expression, un exposé complet de l’histoire de tous les arts dans la Grande-Bretagne, des origines les plus lointaines à nos jours. Le texte, orne de nombreuses illustrations fort bien choisies, est drà à la plume du sir Walter Armstrong, l’érudit conservateur du musée de La Vie et [‘Œuvre de Titien, par GEORGES LA.- NESTRE, membre de l’Institut. 3 fr. 3e. (Hachette et éditeurs.) Voici assurément un des ouvrages les plus complets qui aient été écrits sur le grand artiste, et cela nesaurait sur-prendre, puisqu’il a pour auteur M. Georges Lafenestre, l’historien si autorisé de la peinture italienne. Ce travail sur l’ouvre et la vie du Titien parut pour la première fois, il v a de nombreuses années, à la librairie Quentin, sous la forme d’un volume aux dimensions considérables et d’un prixtrès élevé. On ne peut que féliciter la maison Hachette d’avoir publié cette édition, d’un placement facile dans les rayons d’une bibliothèque, et qui, malgré ce modeste format, n’a souffert d’aucune réduction de texte. L’Origine du Type familial de la maison de Habsbourg, r (G. Van Oest er celles.) La remarquable galerie de portraits d’ancétres de la mai-son de Habsbourg, qui figura à l’exposition de la Toison d’or, à Bruges, attira fortement l’attention de nombreuc 236