L’ART ET LES ARTISTES PEINTURES ET EAUX-FORTES DE PH. ZILCKEN (Galerie d’Art décoratif, 7, rue Laffitte).— M. Ph. Zilcken est un frappant exemple de ce que peut la force de la race. Ce cosmopolite a parcouru le monde : é cm-niait sa Hollande natale et cette Hollande du midi qui s’appelle Venise, et la Pro-vence sèche et mystérieuse chantée par Mistral et par Barrès, et Paris et Alger, et le désert même. Il est resté Hollandais, nota pas précisément de technique, mais d’âme, ce qui est plus profond, plus essentiel. Même lorsqu’il peint ces petits tableaux justes et émouvants qui s’appellent Ruines au bord de l’Oued-Biskra„Soir à l’Oasis, Le Vieux Fort sure é Alger et surtout cet admirable Sahara : il le fait sans éclat inutile, sans enthou-siasme à côté. Tout se résorbe en mélancolie dis-crète et fine. Et c’est pourquoi, M. Zilcken se retrouve partout et partout nous le retrouvons. Et c’est pourquoi, malgré son vrai talent de peintre, nous le préférons encore aquafortiste, car l’eau-forte, où il excelle d’ailleurs, est une manière de s’exprimer plus intérieure, plus psychique que la peinture, et certainement plus près de l’idéal de nos races du nord. Ceux qui ont le bonheur de connaitre l’homme comprennent mieux encore en M. Zilcken cette chose que l’on ne peut que pres-sentir en regardant ses oeuvres : à quel point rare il a pu rester intimiste en ne peignant guère que des spectacles de simple nature. C’est qu’il a tou-jours su écarter le banal, l’immédiat pittoresque et ne s’attacher qu’à la vie intérieure. EXPOSITION LOUIS BRACQUA VAL (Galerie Charles Héssele, 54, rue Laffitte). — M. Louis Bracquaval a le bonheur d’ignorer le bruyant succès qui, quel-quefois, détraque une carrière et fausse une sensi-bilité. Du reste, il fait tout pour éloigner ce genre de consécration. Son art, tout de patience, de travail et d’observation, ne peut plaire qu’aux gens véri-tablement attentifs et insensibles aux prestiges de la mode ou du bluff. Seulement, le public qu’il se forme ainsi est de ceux qu’un retour de la mode ne disloque pas. Il reste fidèle, s’accroit lentement et il fait les vrais succès. L’ensemble exposé là donne la plus haute idée de son labeur et de la probité nie ce labeur. On y trouve nies paysages de pleins champs, des rues et des places, des marchés, des plages, toujours traités dans des gammes discrètes, toujours établis avec une justesse qui devient parfois exquise. Il ressort de leur examen je ne sais quel sentiment de sécu-rité et d’aise. C’est la vie de la petite ville française, c’est la vie du paysage français que M. Bracquaval exprime avec une si charmante, une si fine simpli-cité. On lui en garnie une sorte de reconnaissance émue. F. M. MEMENTO DES EXPOSITIONS sition Vuillard. Galerie E. Di net, zo, ‘ne Royale. — Peintures de Hermann-Paul. Grand Palais des Cbamps-Elysées. — Huitième Salon de l’Ecole Française. — Salon d’Hiver Onzième Exposition de l’Association syndicale professionnelle de Peintres et Sculp-tent’, français. — Exposition des Femmes peintres et sculp-teurs. Musée Galliera. — Nouvelle Exposition d’art appliqué. Cercle artistique et littéraire, une Volney. — Exposition d’aquarelles, dessins, gravures. Galeries Gouges Petit. — Expositions Félix Polak, Stat-tao Brandy, Henri Jourdain (dessins et croquis), et Paul Lecomte (aquarelles). Galeri: Weill, 25, r,e Victor-Massé. — Exposition Henry ;s, Ille lie I,, Ma », — Exposition Plaza-Fernand (por-traits de femmes). Galerie Afoleux, 68, botilevaed Mal,hetbes. — Exposition d’artistes italiens. Autonlobile-Club, pi, de la Ca,,e,, de. — Dixième Expo-sition de peinai et arts preuves. 40 Gale, les G1,1-gi’S i 1 — Exposition des Agnmellistes français. Ga, P.-L.-M., es,alier de la lour (u’ étage).— Salon des Chemins de Fer. Galerie Jr rAntateur. — Exposition d’atuvres aie MNI. Jac-ques 1)résa, Rena Hassenberg, Alcidu Le Beau, Eugène Zak. Galerie Félix Caviirts, ta e de la Paix. — Exposition permanente de marbres statuaires d’artistes contemporains. Galerie AIInrJ. — Exposition du Syndical des Artistes. Femmes moues el n.telp6Aers. Quatorzième Exposition de la Stlil.né des Peintres de Mon-tagne. Exposition annuelle de peinture et de sculpture. Galerie Marcel Bernbeint, 18, rue Canniatlin. — Aqua-relles du C. Jacquet. Galerie Arthur Doit, and Sons, dl, boulevard des C..plicines, — Le Souvenir Napoléonien. Galerie Muozeille el Velde., — Exposition Henri Doucet.